La Page Principale..

vers la page de CAMOPILe Bourg de CAMOPI et ses villages.

Waté, je vais essayer de vous présenter CAMOPI comme si vous deviez y vivre et comme me l'ont fait découvrir mes amis Giraud, Gilbert (les KaKaïs) et Paulin (Taïlo) ; moi c'est MoPouYa...

Le Bourg de CAMOPI est au confluent de la rivière Camopi et du fleuve Oyapock.

Plan : Photo E.LIGNIER, Octobre 2001 : PLAN DE CAMOPI Le fleuve :Photo Manu MINGUILLON, Mai 2001 : L'OYAPOCK.

Les Émerillons vivent le long de la rivière ;

Photo Manu MINGUILLON, Mai 2001 : LE VILLAGE EMERILLON.

et les Wayampis, plus nombreux résident sur les hauteurs et le long du fleuve.

Photo E. LIGNIER, 2001 : LE VILLAGE WAYAMPIS .

LA MAIRIE :

Photo E.LIGNIER, Octobre 2001

Le bâtiment, dont les travaux sont sur le point de s'achever, est construit entre le village Émerillon et le village Wayampi. On y accède par la Rue Principale, une fois qu'on est descendu de pirogue et qu'on a passé l'épreuve du Ponton de la Commune... Le Maire actuel, Joseph CHANEL (à droite sur la photo), est Émerillon. Il est épaulé par 4 adjoints dont un représente les villages de TROIS-SAUTS, Robert YAWALOU, un Wayampi. Enfin, il est conseillé et aidé dans les démarches administratives par la Mairie Annexe de CAMOPI à CAYENNE dirigée par Mr Serge CAZALA ; un travail pas facile, il faut le reconnaître.

Les contacter :

- Mairie Annexe de Camopi 883 route de Montabo, BP 5024 97305 CAYENNE CEDEX, Tel : 0594.30.02.13 Fax : 0594.31.33.03

- Mairie de CAMOPI : 0594.37.44.00

- Annexe de 3-SAUTS : 0594.37.43.00

VOIR UN ARTICLE DE FRANCE-GUYANE

 LA POSTE :

Photo E. LIGNIER, Octobre 2001

Elle aussi est en travaux car elle est sise dans le bâtiment de la Mairie. Elle emploie deux personnes, Denis LAPRIERE le Responsable et David ANGELO le Facteur. Le courrier parvient difficilement jusqu'à CAMOPI car il est dépendant des avionshélicoptères (notamment militaires) qui viennent se poser sur la piste. Cependant une nouvelle convention entre l'armée et La Poste permet d'acheminer le courrier plus rapidement que par le passé.. C'est aussi le seul moyen d'avoir de l'argent liquide, quand il y en a... Elle est ouverte en matinée le lundi, mercredi et vendredi. La photo représente la Poste mais aussi la Mairie provisoire.


L'ÉCOLE :

Photo E.LIGNIER, 1999

Joliment décorée, elle permet à environ 280 élèves de suivre les cours de la maternelle jusqu'au CM2. Des cours par correspondance du CNED y sont également suivis par quelques élèves des classes de 6ème à 3ème. Il y a 9 bâtiments dans le bourg. On y accède par la seconde plus grosse avenue du bourg... Les cours commencent à 07h30 jusqu'à 12h30 avec une récréation de 10h30 à 11h00. Les logements des enseignants sont pittoresques et l'équipe d''Instits" très sympa. C'est aussi le lieu où les enfants ont rendez-vous avec le Père Noël... Le directeur pendant ces 3 années : Roger THEVENOT

VOIR UN ARTICLE DE FRANCE-GUYANE

LE DISPENSAIRE :

Photo E.LIGNIER

Il est construit au confluent du fleuve Oyapock et de la rivière Camopi. L'ancien bâtiment menaçant de s'effondrer, le docteur et son infirmière avaient été installés dans un bâtiment O.N.F. sis sur les hauteurs du village. Sa construction a été achevée début juillet 2000. Cependant il n'a pas été utilisé avant septembre 2000 car le mobilier n'était pas arrivé et le bâtiment n'était pas raccordé à l'eau et à l'électricité... Les abords sont encore à finir. Un poste pour une seconde infirmière devrait s'ouvrir un jour ou l'autre...


LA GENDARMERIE :

Photo E.LIGNIER

Elle fait face au Brésil. Elle est composée de 3 chalets en bois qui s'intègrent parfaitement au paysage. On se laisse dire que le chef et les 2 gendarmes, OPJ s'il vous plait, y étaient très sympas ; leurs 2 amis un peu moins... Dans les bureaux, on peut y voir une étrange collection de serpents capturés dans le village, la trace du passage des différents Escadrons de Gendarmerie Mobile et des Compagnies Tournantes du 3ème R.E.I. et une photo plus qu'originale... Hélas, c'est aussi, probablement la seule brigade à ne pas avoir le téléphone.

Photo Manu MINGUILLON, Juillet 2001 : Christian, Eric, J-Marie et Bambou.

Au fait, c'est la seconde brigade du bourg ; la première est encore debout et est utilisée pour la radio départementale et le groupe électrogène du dispensaire.

"L'équipe" de 1999 à 2002 par ordre d'arrivée :

ARTICLE PARU DANS FRANCE-GUYANE

DU 04 JUIN 2000

 LE COMMERCE :

Photo E.LIGNIER

Chez Yves, (Henri RENAUD) vous pouvez trouver à peu près tout sauf des produits frais. C'est une épicerie où les gens aiment se rassembler pour boire "la bière" ensemble. Ici l'ancien et le magasin actuel non achevé mais très fonctionnel...


UNE CHAPELLE :

Photo E.LIGNIER, Octobre 2001  

Elle attend paisiblement depuis deux ans un prêtre suite au départ du Père FRANTZ d'origine Allemande..


LE MONUMENT :

Photo E.LIGNIER, Octobre 2001

Il s'agit des tombes du premier Maire, Gaston YAKALI, et du second, Paul SUITMAN.


LA LEGION ETRANGERE :

Photo E.LIGNIER, Novembre 2001

Le 3ème R.E.I. là c'est Top Secret... ;-))) La porte d'entrée est cependant l'oeuvre du Chef Ivica KRESOVLJAK.

  

LES MOYENS (EAU, EDF, TÉLÉPHONE, TV) :

L'eau "potable" est maintenant pompée dans la nappe fréatique avant d'être chlorée. Cependant les nombreuses pannes du groupe électrogène alimentant les pompes occasionnent des coupures d'eau longues parfois de plusieurs semaines...

C'est un groupe électrogène également qui distribue l'électricité dans le bourg et à Ilet Moulat. Il n'est mis en route qu'une dizaine d'heures par jour et les horaires sont assez fantaisistes. Il arrive fréquemment qu'en rupture de gas-oil la commune reste plusieurs jours sans courant... Le nouveau groupe est arrivé et si sa mise en place a pris plusieurs mois et les réglages plusieurs semaines, le courant varie parfois entre 140 et 240 volts...

Il y a trois lignes téléphoniques à CAMOPI ; une à la Mairie, une au domicile du Docteur, et une cabine. Elles sont de mauvaise qualité et fonctionnent par intermittence. Quant à la cabine seule ligne qui permet d'obtenir la métropole, elle n'a quasi jamais fonctionné depuis le 23 juillet 1999... Elle a été déplacée au local France Télécom où personne ne l'entend sonner... dans l'attente de la transporter devant la nouvelle mairie ; chose faite depuis début 2002.

On ne reçoit que deux chaînes TV par une antenne hertzienne, RFO et TEMPO. Cependant, il est désormais possible de capter Canal-Sat depuis fin 1999. C'est un étrange paradoxe de voir une parabole au pied d'un carbet...

Et VILA-BRASIL ?

 

LA MISSION PARC : Va-t-elle voir vraiment le jour un jour à CAMOPI ??? Son principal représentant : Jammes PANAPUY. Il est épaulé par Jean-Michel MISO à 3-Sauts et Jérémie MATA, Denis LAPRIERE à CAMOPI. N'oublions pas Vincent PIRON, instituteur, bien qu'il ait du démissionner.

 

 LES ASSOCIATIONS :

- MARAYE : La seule association qui a son siège en métropole. Cliquez sur le logo pour en savoir beaucoup plus...

(<== De belles photos sont à voir ici)

- E.I.P.O.K. , une association qui permet à la société Promo-Habitat de s'installer et de construire les logements sociaux (60)... 02 amérindiens y travaillent et se forment à la menuiserie : Hartman JEAN-BAPTISTE (Yapou) et Gaston BAPTISTA. Le siège, 10,5 Route des plages à REMIRE/MONTJOLY 97364. Souvenons nous des 04 premiers Compagnons venus former les futurs manoeuvres :

Emmanuel MINGUILLON,

Photo Manu MINGUILLON, Mai 2001 : AUTOPORTRAIT

Vincent RINALDO, Christophe NOIRAULT et Nicolas POUZET.

-L'A.S.P.I.C, l'association pour le promotion de la santé et de l'instruction à CAMOPI présidée par Mlle Soizic LELIVEC. Discrète, cette association invite les enfants au nettoyage de la commune.

- KALANA, anciennement KOBUE OLODJU... très discrète voire virtuelle cette association est pour la promotion multiculturelle et la préservation de l'environnement des communautés vivant à CAMOPI... Siège : Le Bourg. Jamais entendu parler !

- ADESCAM, une autre association virtuelle... pour le développement de l'enseignement secondaire à CAMOPI afin de faciliter la poursuite des études secondaires ou supérieures ; depuis le 20/04/1999. Siège : l'école de CAMOPI.

- LES AMIS DE L'ECOLE DE CAMOPI, qui a pour but de promouvoir toutes les actions éducatives et culturelles concernant tous les publics ; aider à la conservation et la transmission du patrimoine local naturel et humain... bien bien bien.... Siège : L'école de CAMOPI, le président : Ludovic DELEPINE, parti..., le trésorier, Bernard RUFF, parti..., le secrétaire : Roger THEVENOT, sa machine doit être en panne...

 

LES TRADITIONS, LE VOCABULAIRE :

Photo E.LIGNIER, Septembre 2001

- Le Calimbé : Tissu servant de pagne, principalement de couleur rouge, porté par les hommes entre les jambes et tenu par une simple ficelle. Il est long pour les cérémonies et arrive à mi-cuisse en temps normal.

Photo Jacky BRUNETAUD, Juillet 2001 : Capitaine BENOIT & Chef TOTOWA

- La Camissa : Tissu aux couleurs variées porté par les femmes autour de la taille à la manière d'une serviette de bain.

- Le Tupoye : Mini hamac porté en bandoulière servant à transporter le bébé à hauteur des seins de la mère. Il est en coton tissé mais peut n'être qu'un "chiffon" noué autour du coup.

Photo Eric.LIGNIER, Mars 2002 : Yolande, employée à la brigade.

- Le Carbet : Maison traditionnelle Amériendienne. Les toits ont été successivement en feuilles tressées (Waï), en bois (bardeaux de Wapa) puis hélas en tôle.

- Le Tawali : Cigarette Amériendienne longue d'une vingtaine de centimètres.

- La nivrée : Technique de pêche où une liane appelée "Mékou" est broyée dans l'eau afin d'empoisonner le poisson qui remonte drogué à la surface.

- Le Cachiri : Boisson à base de jus de manioc fermenté qu'il est plaisant d'offrir aux invités... Il peut également être fait avec de l'igname ou agrémenté avec du jus de fruits (Monbains). Le grand mystère est de savoir si la fermentation est débutée par la mastication par les femmes des boulettes de manioc qu'elles recrachent dans la pirogue à cachiri...

Photo Eric.LIGNIER,  11 Septembre 2001Photo Eric.LIGNIER, 11 Septembre 2001 : hummmmmm.

- Le Maïouri : Rassemblement de personnes après l'abattis afin de boire le cachiri.

Photo Eric.LIGNIER, 11 septembre 2001.

- Le Maraké : Cérémonie durant laquelle des rituels sont faits aux enfants pour les rendre plus forts, plus intelligents, etc. aux jeunes filles dès les premières règles pour les déclarer femmes et aux jeunes hommes dès leur premier enfant.

Témoignage : (Le mien...) -> 27 juillet 2000, il est 06h30 ; depuis l'aube, il se tient debout sur une pierre plate. Un arc planté dans le sol l'aide à se maintenir. Au levé du jour, deux vieilles femmes lui renversent des calebasses d'eau froide sur le corps ; il est frigorifié... Puis deux Anciens viennent lui griffer le corps avec des petites pierres blanches ; il saigne des épaules aux chevilles. On entend des chants légérs. Il est ensuite lavé avec une mixture contenant des herbes puis il est aspergé d'eau pimentée. La concentration en piment est telle que les femmes toussent en versant le mélange. Dans le même temps, des hommes mûrs et le père se lacèrent également les bras et le torse. Le jeune homme est à nouveau rincé à l'eau. Puis une femme vient ficeler une cordelette de coton autour de la taille de la "victime". Elles lui font boire environ 5 litres de cachiri qu'il vomit . Elles retirent la ficelle à l'issue. Enfin les 2 Anciens reviennent et lui flagellent les fesses 4 fois avec des pousses de palmiers. Le jeune homme lache alors son arc et rentre dans le carbet familial ; c'est fini, cela a duré environ 1/2 heure...

- Le Roucou : Baume de couleur rouge dont les gens s'enduisent le corps pour se protéger des moustiques et autres parasites. La légende dit qu'il serait à l'origine de la couleur du calimbé.

Le fruit permettant de faire le baume - Photo HEDOUIN

QUE S'EST-IL PASSE ENTRE 1999 ET 2002 :

- La compagnie Guyane Aéro Service a cessé ses vols réguliers sur CAMOPI début 2000. Fin 2001 elle est de nouveau de retour mais seulement avec des avions affrétés donc beaucoup plus chers.

- Courant 2000, Yves le Gérant de l'épicerie a perdu 2 pirogues de fret dans le fleuve Oyapoque. Il a construit un magasin en béton.

- Le Groupe Electrogène de la commune a enfin été changé en 2001. Le nouveau a repris sa place dans le local prévu à cet effet. L'ancien pourri sur place près du terrain de foot.

- 2001, Joseph CHANEL a été réélu Maire de la commune pour la troisième fois. Pour la première fois il avait un adversaire : René MONERVILLE. La mairie a été rénovée.

- Fin 2000, Une scierie s'est installée au pied du dégrad de la piste de l'aérodrome. Elle doit construire 60 carbets sociaux et former des amérindiens. Les 05 premiers carbets ont commencé a être construits en mars 2002.

Photo Manu MINGUILLON, Janvier 2002 : LA SCIERIE.Photo Manu MINGUILLON, Février 2002 : PROJET CARBETS SOCIAUX.

- Visite à CAMOPI : Alain RICHARD, Bernard KOUCHNER, Christian PAUL, Christiane TAUBIRA DELANON, Michel BARNIER, Dominique PERBEN.

Photo Eric.LIGNIER, 2002 : Bernard Kouchner inspecte le dispensaire.FRANCE-GUYANE du 27 Avril 1999Photo officielle - 24 juin 2001

- Des panneaux solaires sont en cours d'installation à CAMOPI afin d'améliorer la qualité du courant électrique et surtout afin d'en avoir la nuit. Les travaux ont commencé en débutant par TROIS-SAUTS, MOULAT et ST SOI. Le projet a été arrêté sur le bourg ; une station hydroélectrique est à l'étude.

- De Janvier à Juin 2002, l'EURO est arrivé comme partout en Europe ; les Gendarmes se sont chargés d'instruire et d'informer la population des deux côtés du fleuve...

VOIR LA BROCHURE EDITEE EN TEKO

par Solidarité Guyane et le Ministère de l'Economie des Finanvces et de l'Industrie.

 et VOIR LA BROCHURE EDITEE EN WAYAPI

 

- Une épidémie de coqueluche a fait plusieurs victimes chez les nourrissons en février 2002.

- Un regroupement de communes est à l'étude entre CAMOPI-ST GEORGES-REGINA et OUANARY.

- Une classe supplémentaire a été construite à l'école du Bourg.

- Kouli s'est construit en un temps record un nouveau carbet... ;-))) Bruno SAMSON également... Un peu avant c'est Jean-Claude SILELE qui s'est fait le plus grand carbet du village.

- Henri MANE s'est transformé en "Aigle" pour disparaître à jamais...

Photo Jacky BRUNETAUD, 2001 : le Paradis des chauves-souris.

- Un nouveau projet de collaboration est à l'étude avec l'aérodrome d'OYAPOQUE au Brésil pour assurer la liaison avec CAMOPI ; attendons !

- La passerelle reliant le bourg de CAMOPI à l'Ilet MOULAT est en cours de construction. Elle permettra aux enfants de cet ilet de se rendre à l'école à pied voire en vélo.

- Orpaillage : il n'y aurait plus beaucoup d'or sur la crique Sikini. Les Garimpeiros partiraient donc d'eux-mêmes. Info ou Intox ??? Le doute persiste quand on voit les campements fleurir sur la rive brésiliènne face à l'embouchure...

- Un carbet de passage pour les gens de CAMOPI devrait être construit à Saut-Maripa près de ST-GEORGES.

Photo Jacky BRUNETAUD, 2000 : Le terrible Saut Maripa.

- Des Mirages 2000 ont survolé pour le plaisir de tous CAMOPI le 25/02/2002 à midi.

- En bordure de piste, un réservoir militaire de kérozène à été construit pour faciliter les ravitaillements.

- La construction d'un terrain extérieur moderne omnisports, derrière le terrain de foot, a été tentée sans succès...

- 3-SAUTS, un nouveau dispensaire a été construit avec liaison satellite avec vidéo.

- 15/03/2002, un avion genre "Rally" du club de CAYENNE est resté collé à la piste...aïe aïe aïe mais pas de victime.

Photo E.LIGNIER, Mars 2002 : CRASH...

- L'ancien dispensaire de CAMOPI est enfin tombé le jour de mon départ sans faire de blessé...

- Enfin ayons une pensée pour Anselmo LUIZ VIANA né le 29.05.1959 à ESTANCIA (Sergipe) de nationalité brésilienne dont le corps réduit à l'état de squelette a été découvert le 23 octobre 2000 en forêt aux alentours de CAMOPI et que la famille, normalement informée, n'a pas réclamé. Décédé de mort naturelle, il a été inhumé dans le cimetière sous la scierie.


Les Grandes Familles :


Les villages :

 

Photo E.LIGNIER, Octobre 2001

SAINT - SOI

Le premier village en arrivant par le fleuve.


Les Grandes Familles :

 


ILET MOULAT ou MULA (Village Oyampis)

Probablement le plus beau des villages à voir ici.


Les Grandes Familles :

 

Toucan

 

Les villages de la Camopi vus de la rivière.

Ces villages Emérillons ont vu le jour après qu'ils se soient aperçus que le village au bord de la rivière Camopi à CAMOPI était inondable... Venant en effet du Village Yannick, aujourd'hui disparu et sis à l'emplacement du cimetière actuel le plus usité ; les Emérillons s'étaient rassemblés à cet endroit pour profiter de l'electrification de CAMOPI.

Les Emérillons de CAMOPI viennent à la fois du fleuve Maroni et du fleuve Approuage.;;