Page modifiable....

vers la page de CAMOPILLES NEWS.

Cette page, créée spontanément depuis l'affaire "CHANEL", est destinée à graver les différents évènements de la commune.

 """Orpaillage clandestin :

dix mois avec sursis pour l'ex-maire de Camopi

- AFP-PARIS, 23 août 2008 (AFP) -

L'ex-maire amérindien de Camopi a été condamné vendredi à dix mois de prison avec sursis pour "complicité d'orpaillage clandestin par transport de marchandises" et "contrebande de marchandises fortement taxées" par le tribunal correctionnel de Cayenne.Joseph Chanel, 58 ans, maire de 1992 à mars dernier s'est vu infliger également une amende de 2.000 euros. Jugé en comparution immédiate, l'ex-vice président du parc amazonien de Guyane, a reconnu au cours de l'audience avoir transporté le 5 août par pirogue "cinq sacs de marchandises pour des sites d'orpaillage clandestins" à quelques heures de navigation du bourg de Camopi, contre "1.000 euros payés par un Brésilien". Durant sa garde à vue, lundi et mardi, il avait déclaré effectuer ce transport illicite "une fois par semaine depuis 10 mois", a expliqué à l'audience le président du tribunal, Stéphane Rémy. A l'audience, M. Chanel est revenu en partie sur ses déclarations, affirmant qu'il n'avait effectué de transport illégal "qu'une fois" cette année : le 5 août, les autres transports ayant eu lieu selon lui en 2004. L'enquête fait apparaître que ce trafic aurait rapporté à M. Chanel deux kilos d'or, qu'il a affirmé avoir écoulés "chez des hôteliers de Cayenne". M. Chanel a justifié son action par un "ras-le-bol" alors que les orpailleurs brésiliens "pillent la Guyane sans que l'Etat intervienne" (à l'époque). Au cours de l'audience, Joseph Chanel a demandé que lui soit "remboursé" le moteur Yamaha offert par Nicolas Sarkozy il y a quelques mois et dont il s'est servi pour ses activités illicites en pirogue. Le tribunal n'a pas donné de suite favorable à la requête, décidant la confiscation des objets sous scellés, dont le moteur offert par Nicolas Sarkozy. "M. Chanel a fait ça par nécessité pour nourrir sa famille. Il n'est pas un trafiquant notoire", a déclaré à l'AFP l'avocate, Me Muriel Prévot. Le ministère public avait requis un an ferme dont 6 mois avec sursis."""

 

 Tous les détails ici : http://www.rfi.fr/actufr/articles/104/article_71418.asp

Dernière photo publique de Joseph CHANEL :

Photo AFP février 2008.

  « Le 11 février, Joseph Chanel avait conclu son discours au Président Nicolas Sarkozy par cette pensée amérindienne : « ce n'est que lorsqu'il aura fait tomber le dernier arbre, consommé la dernière ressource, pêché le dernier poisson, que l'homme prendra conscience que l'argent n'est pas comestible ».

 NOTA : Le parquet a fait appel... affaire à suivre, donc !